Appel +228 70 14 19 63
Nous suivre
+228 70 14 19 63 info@viezoe.net
MESSAGE
Accueil message Apprendre à glaner comme Ruth

Apprendre à glaner comme Ruth

Je te prie, j’irai aux champs, et je glanerai parmi les épis, à la suite de celui aux yeux duquel je trouverai grâce. Ruth 2. 2

Apprendre à glaner comme Ruth

Il est intéressant pour nous de remarquer les qualités de Ruth, qui lui ont permis d’être une excellente glaneuse, afin que nous ne soyons plus de mauvais glaneurs.

Ruth est d’abord caractérisée par un esprit d’humilité et de soumission. Elle dit à Naomi: “Je te prie, j’irai”, et elle dit encore aux serviteurs: “Permettez que je glane” (2. 7). Elle ne méprise pas les conseils des personnes plus âgées et plus expérimentées qu’elle. Elle ne manifeste pas de volonté propre, qui la conduirait à faire ce qui est juste à ses propres yeux. L’apôtre Pierre peut dire: “Jeunes gens, soyez soumis aux anciens; et tous, les uns à l’égard des autres, soyez revêtus d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne la grâce aux humbles” (1 Pierre 5. 5). La soumission est liée à l’humilité; elles sont le résultat de l’action de l’Esprit de Dieu en nous. L’homme orgueilleux n’aime se soumettre à personne. Une volonté non brisée est le plus grand obstacle à une croissance dans la grâce.

L’énergie et le zèle.

Deuxièmement, Ruth était marquée par l’énergie et le zèle. “Elle glana dans le champ jusqu’au soir” (2. 17). N’y a-t-il pas un grand manque d’énergie de la part des croyants quand il s’agit de s’occuper des choses de Dieu? Nous pouvons être actifs pour les choses de ce monde mais trop souvent, malheureusement, ne donner au Seigneur que nos moments perdus. Sommes-nous assidus dans l’étude de la Parole? Nous prétexterons peut-être que les urgences et les difficultés de la vie ne laissent que peu de temps, mais la question reste celle-ci: comment occupons-nous le peu de temps que nous avons? Si nous désirons posséder notre héritage céleste, nous devons y mettre du zèle et de l’énergie. Notre âme ne peut faire que peu de progrès si nous trouvons du temps pour lire les nouvelles quotidiennes, mais pas pour glaner dans les riches pâturages de la Parole de Dieu.

La persévérance

Troisièmement, Ruth était persévérante. Elle n’était pas zélée un jour et paresseuse le lendemain, mais “elle se tint auprès des jeunes filles de Boaz, pour glaner, jusqu’à ce que la moisson des orges et la moisson des froments fût achevée” (2. 23). Jour après jour, elle a glané jusqu’à la fin de la moisson des orges et du froment. L’apôtre Paul souligne l’exemple des Béréens, non seulement parce qu’ils approfondissaient la lecture des Écritures, mais aussi parce qu’ils le faisaient “chaque jour” (Actes 17. 11). Il est assez facile d’être actif un jour, mais l’être jour après jour nécessite de la persévérance. Travailler quotidiennement est quelque chose de difficile et représente une mise à l’épreuve réelle. Fournir un grand effort pour accomplir une sorte de sacrifice héroïque est en comparaison facile, mais avancer paisiblement jour après jour en suivant Christ, voilà le véritable test.

Enfin, nous lisons que Ruth “battit ce qu’elle avait glané”. Il n’est pas suffisant de glaner l’orge et le froment, ils doivent être battus. La vérité que nous récoltons, que ce soit lors de notre étude personnelle ou par le ministère d’autres personnes, doit devenir un sujet de prière et de méditation pour qu’elle serve à notre croissance spirituelle. Se contenter d’acquérir la vérité ne fera que nous enorgueillir. Cette vérité doit être vécue en communion avec le Seigneur pour qu’elle nous amène à le connaître davantage et que notre vie en soit transformée.

Enfin, l’état individuel de l’âme, même s’il est très important, ne fait pas tout. L’aide que les autres nous apportent amène aussi le progrès spirituel. Les différents personnages qui interviennent dans ce chapitre – Naomi, les jeunes filles, les moissonneurs, le serviteur établi sur les moissonneurs, et finalement Boaz, l’homme puissant et riche – sont tous présentés en relation avec Ruth. Ils mettent en évidence les différents moyens utilisés par Christ pour amener les siens à croître dans la grâce.

Source : La bonne semence 2018